>> Assurances sociales et assurances privées
L'assurance santés'effectue de manière obligatoire auprès des organismes sociaux.
Cependant, les prestations fournies en ce domaine paraissent insuffisantes à bien des assurés, notamment quands ils exercent une professions libérale.

Ces particuliers cherchent donc à souscrire des assurances complémentaires dont les prestations viendront renforcer celles des organismes sociaux

De telles assurances:
- s'obtiennent parfois dans le cadre d'assurance collectives souscrites par une entreprise au profit de ses salariés, ou Encore par un indépendant dans le cadre de la loi Madelin,
- ou se souscrivent individuellement.

Plusieurs grandes catégories d'assurances "santé" sont à même de répondre aux préoccupations du particulier qui veut assurer sa santé, celle de son conjoint ou de ses enfants:
- l'assurance contre les accidents corporels, également dénommée "individuelle accident", qui couvre les risques de décès et d'invalidité
- et l'assurance-maladie complémentaire, qui complète les remboursement de la Sécurité sociale et qui est souvent assortie d'une garantie hospitalisation; toutefois, la garantie hospitalisation pouvant faire l'objet d'un contrat distinct, elle est donc traitée ici indépendamment de l'assurance-maladie.

Ces assurances, normalement pratiquées par les assureurs IARD, peuvent l'être à titre complémentaire par les assureurs-vie

Au sens large, assurance dépendance, garantie des accidents de la vie et assurance-décès constituent également des assurances "santé".

>> Individuelle accident

>Définition.
Assurance intervenant uniquement en cas d'accident survenu pendant la vie privée et/ou professionnelle et couvrant principalement les risques de décès et d'invalidité.
Par accident, il convient d'entendre toute lésion corporelle provoquée par l'action soudaine et violente d'une cause exterieure, non soumise à la volonté de l'assuré ou du bénéficiaire.

> Tarification
La déclaration des risques est très importantes en la matière. La tarification est fonction, notamment:
- de l'age de l'assuré (en pratique, aucune assurance ne peut être prise pour les enfants trop jeunes ou les personnes trop agées)
- de l'activité professionnelle,
- des sports pratiqués
- du sexe de l'assuré(e)
- et, bien sur, du nombre et de l'importance des prestations garanties.

> Risques exclus
Sont généralement exclus de la garantie:
- Les évènements n'ayant pas le caractère d'accident (maladie, par exemple)
- le suicide ou la tentative de suicide
- les accidents survenus au cours d'activités dangereuses et nommément exclues (course automobile par exemple)
- et les accidents dus à certaines maladies (épilepsie, par exemple) ou à des comportements (alcoolisme, usage de stupéfiants...)

> Garantie décès
Principe: La majorité des contrats "individuelle accident" comportent une garantie décès. Certains contrats prévoient expressément que le décès doit survenir dans un délai maximal suite à l'accident, défini au contrat.

Prestations
: L'assureur verse au bénéficiaire désigné un capital, dès lors que le décès de l'assuré est consécutif à un accident.
Le capital versé peut être majoré en fonction:
- de la nature de l'accident (accident de la circulation, notamment),
- ou de la situation familiale de  l'assuré (enfants à la charge du conjoint survivant bénéficiaire, par exemple).

REMARQUE: Il existe toute une gamme de contrats d'assurance-décès, qui peuvent être souscrits indépendamment d'une assurance individuelle.
Les notions d'assurance-décès et d'assurance-vie sont étroitement liées.

> Garantie invalidité
Principe: L'invalidité peut se définir de deux manières, selon qu'on fait référence à l'exercice  d'une activité déterminée ou pas:
- dans le cas d'un particulier, la notion d'invalidité est définie de manière purement contractuelle, sachant toutefois que les assureurs peuvent utiliser la définition de l'invalidité donnée par la Sécurité sociale,
- dans le cas d'un professionnel (un chirurgien qui souhaite assurer ses mains, par exemple), la notion d'invalidité se définit profession par profession; les contrats comportent en ce cas un barème d'invalidité dont l'interprétation est souvent délicate et requiert une bonne connaissance de la pratique professionnelle concernée.

REMARQUE Lorsqu'elle est temporaire, l'invalidité prend le nom d'incapacité. Elle est, selon  les cas , couverte:
- par un contrat "maladie"
- ou par un contrat "individuelle accident".

Cas des enfants: Il est difficile de garantir un enfant contre l'invalidité, le tarif exigé par l'assureur se révélant particulièrement élevé. Il est toutefois possible de souscrire une telle garantie dans le cadre d'une assurance scolaire

Prestations: De façon générale, le contrat fixe le montant du capital payable pour une invalidité permanente totale, celui ci étant réduit en cas d'invalidité permanente partielle (le taux de réduction applicables sont déterminés d'après un barème fixé lors de la conclusion du contrat).

En cas d'invalidité importante, l'assuré peut avoir le choix entre le versement d'un capital et le versement d'une rente.